Quelque part, au bord d’une mer sans plage ni touriste… Marzeille et Perpignan (13 et 10 ans) découvrent ce matin-là que leur mère a encore crisé : grimpée au sommet du phare, elle chante à tue-tête sa douleur face à l’océan, ivre et dépoilée, zieutée d’en bas par tous les gars du village !… Comment sauver maman de la honte et de la folie ?!
Ainsi démarre pour les deux frérots une journée épique et héroïque, avec ange blond et Bon Dieu en personne, chiots à noyer et grenouille à percer, bulldozer et cerbère, rebondissements et révélations. Tissant avec virtuosité récit et théâtre, Gilles Granouillet réussit à nous (re)faire voir le monde à hauteur d’enfant, quand le merveilleux côtoie encore l’âpre réalité. Les péripéties totalement frappadingues de ces deux gamins pour recoller les morceaux d’une famille dessoudée, sont évidemment autant d’étapes d’un conte initiatique en filigrane : non pour devenir « grands » (tant les adultes appelés à la rescousse semblent ici désemparés…) ; mais pour comprendre que vivre, c’est d’abord apprendre à être seul.

production Théâtre de l’Aquarium / Le Carré – Scène nationale de Château Gontier / La Comédie de Caen – Centre dramatique national de Normandie / Le Fracas – Centre dramatique national de Montluçon – Région Auvergne. Avec l’aide à la production d’Arcadi. Avec l’Aide à la création dramatique du Centre National du Théâtre et l’aide à la création de la DGCA – Ministère de la Culture et de la Communication.

scénographie Raymond Sarti, assisté de Vera Martins / lumière Marie-Christine Soma, assistée de Manon Lauriol / costumes Cidalia DaCosta / son Michel Maurer / danse des pompons Israel Sánchez González / régie générale Pierre Godefroy
 
avec 
Patrick Azam, le Père / Anthony Breurec, Perpignan / Antoine Caubet, le Conducteur d’engin / Riad Gahmi, Marzeille / Pauline Laidet, la Fille / Françoise Lervy, Marie, la Femme du conducteur d’engin


Aucune date prevue pour le moment !